AMOUR,
RESPECT &
DURABILITÉ

Notre mission

Bio ForeXtra a pour mission de développer des actifs cosmétiques naturels et écoresponsables issus de la biomasse forestière. Nous recyclons les écorces de différentes espèces d’arbres produites lors de la transformation du bois afin de proposer de nouvelles alternatives vertes à l’industrie cosmétique. L’écorce est le coproduit principal des scieries, générée en grande quantité pendant l’écorçage du bois d’œuvre. Depuis des années, cette partie de l’arbre a été totalement sous-valorisée, considérée comme un simple résidu par l’industrie forestière. De nos jours, l’écorce est brûlée par les centrales de cogénération pour produire de l’énergie. Cependant, l’écorce est l’une des parties les plus riches de l’arbre en termes de composition chimique. Cette peau protectrice de l’arbre agit comme un véritable bouclier contre les agressions environnementales. Ainsi, l’arbre synthétise dans son écorce des composés hautement bioactifs tels que les polyphénols qui jouent un rôle clé dans son mécanisme naturel d’autodéfense. Bio ForeXtra propose l’éco-extraction de ces composés avant la combustion de l’écorce comme étape essentielle pour valoriser la biomasse forestière à son plus haut potentiel, dans un modèle d’économie circulaire.

L’idée

Durant ses recherches doctorales à l’Université de Guyane et postdoctorales à l’Université Laval au Québec, Mariana Royer, docteure en chimie des substances naturelles, a mené plusieurs projets de recherche visant à valoriser les coproduits générés lors de la transformation du bois par l’extraction de molécules bioactives trouvant diverses applications. Elle est l’auteure et la co-auteure de nombreux articles scientifiques peer-reviewed et de rapports publics sur le sujet. Elle a également présenté plusieurs conférences au Québec pour démontrer le potentiel de développement économique lié aux extractibles forestiers. Considérant la sous-exploitation des écorces forestières produites en grande quantité par l’industrie du bois, la volonté des autorités québécoises pour développer le secteur de la chimie verte, le manque d’expertise en chimie des substances naturelles et la demande croissante des marchés utilisateurs, Mariana a eu l’idée de contribuer par ses actions entrepreneuriales au développement de cette industrie au Québec. Elle a fondé en 2013 la société Les Laboratoires Bio ForeXtra qui vise à créer le chaînon manquant entre la forêt et le marché cosmétique via un concept d’économie circulaire innovant.