LE BOULEAU JAUNE

BETULA ALLEGHANIENSIS

Quelle est son origine ?

Parmi les espèces de bouleau les plus communes au Québec on retrouve le bouleau jaune. Le Québec est l‘un des endroits où l‘on retrouve la plus vaste population de bouleaux jaunes au monde. Cette essence se situe principalement dans la zone de la forêt méridionale au sud de la province.

Comment est-il utilisé par l’industrie forestière ?

Sa hauteur moyenne de 28 mètres et son diamètre moyen de 70 centimètres lui confère le titre de plus grands des bouleaux. Le plus grand arbre de bouleau jaune se trouve près du lac Saint-Jean au Canada ; il est estimé à un âge entre 250 et 300 ans. Son tronc avec maturité prend une teinte dorée.  Son bois est très recherché pour ses qualités exclusives : il est robuste, solide et se façonne facilement. Son écorce s’exfolie naturellement. Ce bois sauvage est souvent prisé par l’ébénisterie, généralement pour le bois d’œuvre : des portes, et parquets.

Quelle est son utilisation traditionelle ?

Traditionnellement, l’écorce de bouleau jaune est considérée comme officinale. L’huile essentielle de l’écorce et du tronc possède des propriétés antalgique, anti-inflammatoire et antirhumatismale. Les autochtones d’Amérique du Nord utilisaient le bouleau pour construire leur tente à sudation, à des fins thérapeutiques et spirituelles. Ils mâchaient les ramilles pour se soulager de certains maux. Les Algonquins mélangeaient la sève de bouleau jaune à celle d’érable à sucre (Acer saccharum) pour fabriquer du sucre.