L’ÉPINETTE NOIRE

PICEA MARIANA

 

Quelle est son origine ?

L’épinette noire est une espèce indigène du Québec. Elle constitue l‘essence résineuse la plus répandue dans les forêts canadiennes. Cette essence domine largement la forêt boréale. L’épinette noire a un port pyramidale touffu. Elle est buissonnante et tassée (6 à 8 m de haut) dans les zones où le climat est le plus rude, et arborescente et élancée (20 m de haut) dans les zones qui lui conviennent, avec des branches de plus en plus tombantes avec l’âge. Ses rameaux sont rugueux et son écorce écailleuse. Le cône est petit, de couleur pourpre, virant au brun clair à la maturité.

Comment est-il utilisé par l’industrie forestière ?

Picea Mariana possède une grande importance économique. Présente dans toute la zone des forêts commerciales, la qualité de son bois (fibres longues, densité élevée) en fait une espèce recherchée par l’industrie forestière pour le sciage de bois d‘œuvre, et pour la fabrication de pâte et papier. De plus, insectes et maladies affectent peu son bois. Il s’agit aussi de l’essence la plus utilisée dans le programme de reboisement.

Quelle est son utilisation traditionelle ?

Au Québec, c‘est principalement l‘huile essentielle d‘épinette noire qui est largement commercialisée et reconnue pour ses propriétés thérapeutiques (affections bronchiques, douleurs articulaires et rhumatismales, effet tonique). Cependant, l’écorce a également servi à la préparation de remèdes traditionnels. Les ojibwas utilisaient l’écorce broyée (chauffée et inhalées) pour soulager les douleurs dorsales et infusaient l’écorce et les racines pour soigner les maux d’estomac et les faiblesses en générale. L’écorce était également utilisée en application topique pour soigner les peaux psoriasiques et l’eczéma.