L’ÉRABLE ROUGE

ACER RUBRUM

Quelle est son origine ?

Acer rubrum signifie « fort », comme la robustesse de son bois et de son écorce et « rouge » pour ses fleurs magnifiques et feuilles de couleurs rouges vives qui marquent le printemps et l’automne québécois. En effet cet arbre indigène du Canada, est l’une des principales essences de feuillus des forêts québécoises. Aussi connu sous le nom d’érable du Canada, il croît au Canada dans la région acadienne, dans celle des Grands-Lacs et du Saint-Laurent, et dans la forêt boréale de Terre-neuve.

Comment est-il utilisé par l’industrie forestière ?

L’érable rouge est un arbre de taille moyenne, pouvant atteindre des hauteurs de 15 à 30 mètres, un diamètre allant de 0,5 à près de 2 mètres, et peut vivre de 100 à 200 ans et parfois plus. Dans l’industrie forestière, il est employé dans la fabrication de meubles, de palettes en bois et également en production papetière. Il existe une large utilisation traditionnelle de l’écorce de cet arbre que l’on retrouve principalement dans le sud du Québec.

Quelle est son utilisation traditionelle ?

Les Iroquois broyaient l’écorce séchée afin d’incorporer la poudre dans la farine et préserver ainsi le pain. L’érable rouge a récemment été classé dans la liste des plantes vasculaires médicinales indigènes du Québec. Des références mentionnent que l’écorce d’érable rouge est aussi utilisée dans la médecine traditionnelle amérindienne (Ojibwa) comme vermifuge, tonique, et traitement pour les yeux endoloris. Une infusion d’écorce était préconisée pour traiter les crampes et les dysenteries.